Contactez-moi         au :

flore et sens 24

 23 rue Millet

24100 Bergerac

 

Téléphone :

06 79 37 16 46

 

ou utilisez le formulaire de contact

Actualité

Je vous propose du coaching collectif au sein de votre entreprise pour optimiser vos projets de groupes, votre bien-être au travail ou tout projet d'optimisation de carrière !

Réflexologie et vertiges

Je vous livre ici, un article très intérressant issus de la lettre des réflexologues du mois de janvier 2017

 

 

Les Vertiges

 

- de Catherine Hamelle, réflexologue, auteur du livre «premiers pas vers la médecine chinoise»

 

Cas Pratiques:

 

Jean, 70 ans, souffre de vertiges de Ménière depuis 2 ans. Il a subi les manipulations d’usage pratiquées par un kiné spécialisé qui lui ont fait du bien sur le moment mais sans grand succès à long terme. Lorsqu’il est allongé il a un acouphène sifflant dans l’oreille gauche. Il a aussi une angine de poitrine et est sous médicament depuis plusieurs années. En MTC l’angine de poitrine traduit un début de Qi en manque dans l’élément Feu.

Anamnèse : Jean a subi une ablation de la vésicule biliaire il y a 3 ans. A l’âge de 13 ans il a eu une hépatite. Il est astigmate depuis son enfance. Il est également colérique.

Toutes ces indications montrent un déséquilibre de l’élément Bois.

Il a le teint rouge

 

I - En médecine occidentale Le vertige correspond à une sensation de mouvement du corps ou de l'environnement, donnant très souvent une impression de rotation accompagnée de troubles de l’équilibre. Les causes sont variées Le système vestibulaire de l'oreille est responsable de l'orientation dans l'espace et de la posture. Il est constitué par les organes de l'oreille interne (partie de l'oreille creusée dans l'os du crâne, encore appelé labyrinthe osseux) reliés au cerveau par le nerf vestibulaire. De nombreuses et complexes connexions nerveuses assurent la stabilité de la vision pendant les mouvements de la tête. Ces connexions sont responsables du nystagmus (oscillation de va-et-vient des yeux) qui accompagne une atteinte vestibulaire. Il est classique de distinguer les vertiges périphériques (atteinte du labyrinthe osseux ou du nerf vestibulaire) des vertiges centraux (atteinte des structures cérébrales intervenant dans la posture et l'orientation).

Le vertige est fréquemment accompagné de nausées, d'un mouvement d'oscillation involontaire et saccadé du globe oculaire (nystagmus), d'une instabilité posturale et d'un trouble de la marche. Les signes sont souvent plus marqués en cas de vertiges périphé- riques qu'en cas de vertiges d'origine centrale et peuvent être accompagnées d’une perte d’audition.

 

II – En médecine chinoise Les vertiges et pertes d’équilibre peuvent indiquer des déséquilibres principalement dans l’Eau, le Bois et la Terre.

L’Eau : On dit en MTC, que l’élément Eau s’ouvre sur l’oreille. L’ouïe est le seul organe sensoriel qui utilise l’eau (la lymphe) pour exercer sa fonction. L’équilibre hydrique lié au rein et à la vessie est important pour le bon fonctionnement de l’oreille. Les problèmes de cervicales (arthrose), qui concernent en priorité l’élément Eau, perturbent la bonne circulation sanguine et énergé- tique au niveau de la tête ce qui peut entraîner des céphalées et des vertiges. Le trajet musculo-tendineux du méridien de la vessie suit la colonne cervicale.

Le Bois : Les vertiges liés à l’hypotension ou l’hypertension ont une composante Bois. Rappelons que le système veineux dépend en MTC de l’élément Bois

Certains médicaments qui surchargent notre foie donnent des nausées et des vertiges. Les nausées et les mouvements d’yeux confirment la composante Bois des vertiges. Les vertiges peuvent aussi être la conséquence d’une athérosclé- rose (dépôts sur la paroi interne des artères) qui diminue l’apport sanguin aux oreilles. Les vertiges qui apparaissent dans le mouvement témoignent d’une dominance yang dans l’élément Bois. Ceux qui surviennent dans une position allongée ou en début de mouvement attestent d’une dominance yin dans l’élément Bois.

La Terre : Elle est responsable de la bonne circulation des liquides dans les tissus. Cela concerne la circulation capillaire, le liquide interstitiel et la lymphe. Le syndrome de Ménière se caractérise par un excès d’endolymphe qui élargit le labyrinthe membraneux de l’oreille et accroit la pression dans l’oreille interne où se trouve le centre de l’équilibre.

Dans la plupart des cas de vertiges que j’ai eu à traiter, ces trois éléments étaient perturbés à des degrés plus ou moins importants suivant les sujets, ce qui est logique compte tenu de l’interrelation entre ces éléments. Au cours des séances, je travaille bien sûr les ZR locales : les points de réflexologie qui correspondent à l’oreille interne se situent à l’arrière du 4ème orteil. Il ne faut pas négliger non plus la ZR de l’oreille externe sur le 5ème orteil qui peut être à l’origine du dysfonctionnement et du vertige (otite qui dégénère par exemple). Afin de travailler les ganglions lymphatiques j’exerce des pressions sur les peaux interdigitales et surtout à la base de celle située entre le 4ème et le 5ème orteil qui représente pour les chinois le point de l’équilibre.

La ZR du nerf vestibulaire ne doit pas être négligée. Elle se situe sur la phalange proximale du gros orteil entre le bord interne et le dessus. Pour combattre les vertiges, il faut aussi aller en rechercher la cause qui peut être dans un des trois éléments ci-dessus. Le rééquilibrage de l’organisme et le travail de la ZR causale permettront de venir à bout des vertiges du patient. 

Après trois séances, le vertige de Ménière avait disparu, mais l’acouphène gauche en position allongée subsistait. Après six séances René n’entendait plus le sifflement de son oreille qu’en voiture ou en cas d’énervement.

 

Fabrice, 65 ans, souffre de vertiges depuis deux mois et le diagnostic est tombé : vertiges de Ménière, pourtant on ne distingue pas de cristaux dans la lymphe de l’oreille. Il me dit ressentir une sorte de gueule de bois dès le réveil certains jours et pas d’autres. Ses vertèbres ne présentent aucune anomalie. Il a subi un doppler des carotides mais n’a pas de plaque d’athérome. Sa tension est normale.

Anamnèse : Bonne santé en général, mais prend des statines depuis 15 ans car a du cholestérol depuis l’âge de 18 ans. Il a souvent des crampes très douloureuses dans les jambes. Il a des ongles incarnés depuis l’enfance. Il est myope depuis l’école primaire, a des varices et est colérique. Pour moi, c’est évident c’est un problème foie/VB, mais quand je lui explique il est agacé et me dit qu‘il n’a rien au foie !! A la fin de la séance, il m’avouera qu’en Inde dans un centre ayurvédique on lui avait dit : «Monsieur problème de foie.»

Après la première séance, Fabrice a été si fatigué qu’il a du rester couché une journée. Après trois séances ses vertiges avaient disparu ainsi que la sensation de gueule de bois au réveil. Je n’ai rien pu faire pour son mauvais caractère !

 

Françoise, 87 ans, a eu des vertiges de Ménière il y a 3 ans qui ont été soulagés par les manipulations d’un kiné mais à cette occasion elle a eu une côte fêlée et redoute de revoir ce kiné. Elle a des acouphènes aux deux oreilles et est appareillée pour sa surdité. Son cou la fait beaucoup souffrir. Anamnèse : elle fait un peu d’hypertension et prend un hypotenseur. Elle a eu des plaques d’athérome au niveau des carotides et elle a été opérée pour élargir le conduit à gauche. Elle a des nodules froids sur la thyroïde (Levotyrox) et a eu une tumeur froide sur le poumon droit qui a nécessité une ablation du petit lobe. Elle a un début de DMLA et un peu de diabète.

Au cours des premières séances, j’ai beaucoup travaillé tous les orteils et les cervicales afin de rétablir la circulation sanguine et énergétique dans la boite crânienne. Au bout de trois séances, les vertiges avaient disparu et ses analyses étaient presque normales. Elle avait arrêté tous ses médicaments sauf l’hypotenseur et le Lévothyrox. Au fur et à mesures des séances, Monique a retrouvé davantage de mobilité et sa DMLA est restée stationnaire voire légèrement améliorée du côté gauche. Ses acouphènes sont moins prégnants mais n’ont pas totalement disparu. Elle continue ses séances pour un meilleur état général.

Lorsque que nous recevons des personnes souffrant de vertiges dans nos cabinets, elles sont généralement passées par un ORL qui parle souvent de vertige de Ménière. C’est rassurant car un vertige peut provenir d’une tumeur ou d’un choc à la tête et il est prudent qu’un spécialiste se soit prononcé avant nos interventions.

Le vécu du consultant est toujours vestibulaire mais l’origine est soit hydrodynamique soit hémodynamique. Alors l’anamnèse pourra nous permettre de faire le tri et de l’aider de notre mieux.

 

Catherine Hamelle, réflexologue certifiée Mireille Meunier promotion 2002

 

Les informations communiquées dans ce site sont d'ordre général, visent au bien-être, et ne se substituent en aucun cas à un avis médical.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© flore et sens 24